Mimétisme ou Imitation ? avec Pierre-Yves Gomez

0 commentaires
Keynes a montré combien les comportements économiques relèvent du mimétisme
Pour prévoir la valeur d'une action, il est plus rationnel de chercher à savoir ce que les autres opérateurs du marché vont en penser que de se fier  à sa propre intuition. Au delà des marchés économiques, si le NIH (Not Invented Here) existe je le trouve très minoritaire face au "Me too" : 
  • Mon concurrent a mis en place SAP ? Moi aussi. Il centralise pour mieux contrôler ? Moi aussi.
  • Les stratégies des entreprises ressemblent à du couper coller. Le ciseau s'appelant BCG ou Mc Kinsey !
La récente crise des subprimes a montré les catastrophes que ce mimétisme irresponsable crée "forcément"

Notre approche Monde ne serait-elle pas aussi une invitation au mimétisme ?
Si je pouvais copier un Monde qui marche cela me ferait gagner du temps ? Si je disait à mes équipes de mimer mon monde voulu cela serait très bien ? Et d'ailleurs les Passerelles ne reposent t-elles pas sur le mimétisme des nouveaux gestes de la performance ?
Donc comment évoluer, se transformer, progresser sans mimétisme. Nos sociétés fonctionnent d'ailleurs depuis l'origine sur ce principe.

Pierre-Yves Gomez (professeur à l'EM Lyon et directeur de l'institut de gouvernement des entreprises) dans une intervention remarquable lors de la 30em Rencontre Nationale du Crédit Coopératif, nous propose une piste pour sortir de ce dilemme.
Il nous invite à passer d'un mimétisme irresponsable, à un mimétisme pro actif, qui s'appelle l'imitation. " Imiter, c'est se donner un modèle, individuellement ou collectivement. Dis moi qui tu imites, je te  dirai qui tu es. Quel type de personnage, d'entreprise, fait sens, pour vous en tant que personne et en tant que collectif ?"




Avec cet éclairage, choisir des Mondes comme modèles, c'est être un acteur responsable, conscient de ce que l'on imite.
  • Se rapprocher du Monde de son client conduit à imiter ce Monde là où vous l'avez choisit, pour vous synchroniser de façon optimale, sans le "singer" car vous ne serez jamais le client
  • Agir efficacement dans la transformation du Monde actuel vers le Monde voulu, c'est ouvrir une autre dimension : vouloir être imité.
  • Les créateurs d'un Monde voulu ont l'ambition de se rendre imitable. Ils créent un Monde différent que les autres voudront imiter. Ils vont tout faire pour dire clairement le modèle à imiter et plus encore, pour être exemplaire.
  • Dans votre Monde personnel ou collectif, que souhaitez-vous rendre imitable pour les autres ?
  • En quoi, pourquoi, comment voulez-vous inviter d'autres personnes à suivre des choix, des "grandeurs", dignes d'être imités ?

Travailler pour atteindre un Monde voulu, ce n'est pas agir avec le mimétisme d'une foule, c'est faire un choix personnel et collectif, c'est s'engager de façon responsable sur de nouvelles Passerelles

Laurent Dugas

0 commentaires :

Publier un commentaire