Triche au Bac… le Monde des lycéens change beaucoup plus vite que le Monde de l’Éducation Nationale

0 commentaires
La presse de ces derniers jours a beaucoup relaté des faits de tricherie à grande échelle dans les examens nationaux. Les bonnes vieilles antisèches se sont transformées en utilisation massive des Smartphones.
Si nous étions à la place de l’Éducation Nationale, quelle analyse pourrions-nous faire de cette situation avec la grille d’analyse des Mondes ?

1/La première question que l’Éducation Nationale doit se poser est "Sommes-nous confrontés à un changement de monde extérieur ?".
La réponse la plus probable est « oui, les étudiants ont changé de Monde ». Et au-delà d’eux c’est tout le système du savoir, de son partage, de son apprentissage, de son évaluation qui a changé. Internet a tout révolutionné. C’est un fait.

2/Face à un changement de Monde extérieur aussi important, la mauvaise réponse aux problèmes de tricherie pour l’Éducation Nationale serait d’y apporter une solution « dans son Monde actuel ». La solution « dans le Monde actuel » consisterait à renforcer les moyens de contrôle de type cage de Faraday pour isoler les salles d’examen, ou de créer des portiques de détection, ou encore de rendre encore plus sévères les punitions pour faits de tricheries. Pourquoi "mauvaise réponse" ? Parce que face à un changement de Monde, l'objectif est de se resynchroniser avec le nouveau Monde, pas de tenter un combat d'arrière-garde - perdu d'avance.

3/Puisqu'il faut que l’Éducation Nationale change de Monde, la bonne question à se poser est donc « quel doit être ce changement de Monde ? ».

4//Richard Descoings, le directeur de Sciences Po, propose de changer la nature des épreuves en favorisant beaucoup plus la réflexion plutôt que la restitution d’un savoir.Chez P-VAL, nous disons que ce changement de la nature des épreuves est une « passerelle ». Comme toute passerelle, elle doit être assise sur la formalisation du changement de Monde du système éducatif pour justement être encore plus centré sur la réflexion que sur la restitution d’un savoir.
Mais il nous semble que ce travail de formalisation du changement de Monde reste à faire ; tant qu'il n'est pas fait, les choix des changements à faire risquent d'être hasardeux, incomplets, incohérents.

Bonne chance aux candidats au Bac.

Bruno Jourdan

0 commentaires :

Publier un commentaire