Étiquettes électroniques de gondole SES, le Monde actuel de la grande distribution va-t-il savoir en exploiter tout le potentiel … j’en doute

0 commentaires

Ces étiquettes sont une innovation majeure. SES, Store Electronic Systems, en est le leader mondial.
Grâce à la technologie sans contact NFC, elles permettent de personnaliser la relation entre chaque consommateur et chaque produit en rayon (pour faire simple, le client présente son Smartphone devant l’étiquette qui lui renvoie des informations spécifiques. Thierry Gadou, le président de SES l’explique ainsi "c'est comme s'il y avait un vendeur à côté de chaque produit pour l'informer et le conseiller". 
Promotions spécifiques, cohérence avec le régime alimentaire du client, spécifications techniques, liste de course … mais aussi la vérification de l’efficacité des campagnes de publicité sur des cibles, la gestion du rayon, du stock, le lien avec les marques …


 
SES a poussé beaucoup plus loin que ses concurrents la réflexion sur le changement de business model que cette innovation représente pour ses clients distributeurs.



Ma question pour eux et pour leurs clients distributeurs est le Monde actuel de la grande distribution va-t-il être un frein à l’exploitation de ce potentiel ?
Mon expertise de la transformation me dit … oui probablement.

Le Monde actuel de la distribution ne sait pas adresser des individus, il adresse des cibles.
Dans ce Monde, une étiquette est une étiquette.
Dans ce Monde une étiquette qui coûte 7 euros pièce est un scandale.
Dans ce Monde, une étiquette est un media global, pas un media individuel. Il est un outil de productivité, pas de marketing.
Dans ce Monde, le client qui rentre dans un magasin est un inconnu, on ne sait pas ce qu’il y fait, on ne sait pas comment il réagit … au mieux, on le suppose.
Dans ce Monde, le produit, son prix, sa communication est unique quelque soit le client.
Dans ce Monde …

Ce Monde va potentiellement vriller le potentiel de cette innovation, il va le limiter, le cantonner à des usages connus.

Nous percevons que ces étiquettes peuvent révolutionner le commerce physique et lui faire rattraper son retard sur le commerce électronique, mais saisir cette chance nécessite sûrement que les distributeurs se créent un nouveau Monde de performance.



Bruno Jourdan

0 commentaires :

Publier un commentaire