Pour comprendre le Monde de l’autre, observez ses locaux

0 commentaires

J’ai fait récemment l’expérience de visiter la partie des locaux que l’un de nos clients, une SSII mondiale, réserve à ses équipes de développement projet - des informaticiens.

Cette société est très innovante en termes de modes de travail et les promeut chez ses propres clients. Par exemple le « zéro mail ». Autrement dit, la dématérialisation des processus y est généralisée.

Et pourtant !

Quelque chose m’a frappé en visitant ces grands open spaces sans aucun objet personnel ni papier : UN GRAND CALENDRIER 50x50 cm, à l’ancienne, devant chaque poste de travail.
Surprenant, au temps de la gestion partagée des rendez-vous et des projets, totalement généralisée chez eux.

Surprenant ? Pas tant que cela.
Quand j’ai manifesté mon étonnement, on m’a répondu « c’est pour visualiser le temps qui avance et la nécessité absolue de respecter les échéances données par nos clients ». Et quand je leur ai demandé si ces calendriers faisaient partie de la dotation normale de tout poste de travail, on m’a répondu « non, c’est nous qui demandons ces grands calendriers visuels ».

Enseignement de la visite, si j’étais un client de cette SSII : le Monde de mon fournisseur attache une grande importance aux délais. Leurs engagements vis-à-vis de moi ne sont pas commerciaux, ils font partie intrinsèquement de leur Monde, je peux leur faire confiance sur ce point.

Observer, voilà aussi comment chez P-VAL nous faisons nos analyses.

Bruno Jourdan

0 commentaires :

Publier un commentaire