Nelson Mandela, Madiba, était un modèle de créateur de Monde qui peut tous nous inspirer

0 commentaires

Depuis 10 ans, Nelson Mandela, Madiba pour les intimes, est un exemple emblématique que nous utilisons dans nos séminaires Leadership  " Agir en Créateur de Monde".
Comme personne n'agit seul nous lui associons l'oublié de l'histoire Frederik Willem de Klerk. Certes il est un peu moins souriant sur la photo mais c'est quand même lui qui a compris que le Monde externe avait changé et qu'il devait emmener son peuple vers autre chose, quitte à se sacrifier personnellement.

Ces deux personnes sont pour moi les exemples parfaits de leaders, au sens où nous l'entendons : les créateurs d'un Monde auquel les autres veulent appartenir.



Quelles sont les qualités d'un leader créateur de Monde ?

Vous devez avoir trois qualités :
  1. Etre en résonance avec le Monde actuel de vos équipes, de votre peuple. C'est-à-dire porter un diagnostic lucide et sans tabou sur leur Monde actuel, et savoir communiquer votre compréhension de la situation de telle sorte que les équipes se disent : "ça y est je suis (enfin) entendu !"
  2. Concevoir et incarner un Monde voulu qui réponde aux enjeux. Il faut être capable de s'extraire du Monde actuel et de développer une pensée indépendante, mais aussi d'incarner le Monde voulu dans ses propres actes. Ce Monde n'est pas un idéal théorique, c'est un Monde que les autres sont prêts à investir.
  3. Négocier et construire des passerelles pour conduire vos équipes du Monde "actuel" souvent très historique vers ce Monde voulu qui reste encore à construire mais dont les principes de grandeur, de reconnaissance, d'interactions et de décisions sont clairs.
C'est sur ce sujet des passerelles que je suis le plus admiratif de Mandela, car c'est là que les hommes politiques butent le plus souvent.

Le meilleur exemple de passerelle est l'attitude de Mandela face au rugby. Il a choisi le sport le plus emblématique des "Blancs" d'Afrique du Sud, un sport dont son pays était exclu de toute compétition depuis de longues années et a choisi d'organiser la coupe du Monde en Afrique du Sud et de s'investir personnellement en portant le maillot Springbok.

Cette passerelle est parfaite :
  • elle est visible dans le Monde actuel : Blancs comme Noirs ont vu cette décision, quitte à en être choqués
  • elle est emblématique du Monde voulu. Elle est "par nature" Monde voulu. Tous ont compris le sens de cette décision et ce qu'elle incarnait. Elle dit "nous sommes une nouvelle nation réconciliée", elle dit "il n'y aura pas de reverse apartheid".
Nous n'avons pas tous les qualités de lucidité et de courage de Mandela. Mais nous pouvons tous essayer d'agir comme lui en créateur d'un Monde auquel les autres veulent appartenir.

Laurent Dugas

0 commentaires :

Publier un commentaire