L'équipe de Jason Lamy Chappuis : un Monde de non performance ?

0 commentaires
Jason Lamy Chappuis est le porte drapeau de notre délégation à Sotchi. C'est celui qui présente la plus grande probabilité de palmarès et l'image la plus fédératrice entre les dirigeants et les sportifs ... ce qui n'est pas rien


Et là patatras notre champion finit 35em, quasi dernier, de sa première épreuve, le combiné nordique petit tremplin

Que s'est-il passé ?
  • le stress du champion typique Français dépassé par ses émotions ? Non
  • la malédiction du porte drapeau national ? Non
  • une équipe de techniciens professionnels qui juge utile de tester une nouvelle méthode de préparation de la semelle des skis le jour même d'une compétition olympique ? OUI

Rapportez cette situation dans votre univers professionnel : vous êtes le favori lors de la soutenance d'un appel d'offre capital pour votre business : votre équipe de réponse, experte du sujet, vous dit (ou ne vous dit pas) " chef, on en a marre de pwt, on a pris un autre logiciel qui a l'air bien mieux pour présenter notre projet" Que répondez-vous ?

Dans quel Monde de Performance était l'équipe technique de Jason Lamy Chappuis ?
Sans doute pas dans celui d'une performance stabilisée, maitrisée, perfectionniste, réplicable
 mais plutôt dans celui de l'innovation, du pari, de l'aventure, de l'idée de génie ...

Ce Monde "inspiration" pourrait avoir du sens si votre champion est irrégulier, outsider, fantasque : là la prise de risque total peut avoir du sens : ça casse ou ça gagne !

Je ne peux que souhaiter à Jason qu'il sache guider son équipe technique vers le Monde de Performance adapté pour sa deuxième course tremplin long

Laurent Dugas

0 commentaires :

Publier un commentaire