Génération Z … comme Zorro ?

0 commentaires

« La grande invaZion » est l’étude sur la Génération Z et sa vision de l’entreprise publiée par BNP Paribas et The Boson Project.
Les Z sont nés après 1995, ils ont donc 20 ans maximum. Après les Y, ils seront la prochaine génération à « envahir » nos organisations.

Cet envahisseur fait peur
C’est la peur qui domine les articles présentant l’étude : « La génération Z va semer la zizanie dans le monde de l'entreprise » (Challenges), « La génération Z veut être son propre patron » (Europe 1 / Le Figaro), « Pourquoi le monde de l’entreprise fait peur à la génération Z » (Les Echos).
Ces articles n’ont pas complètement tort : chez les Z, l’entreprise signifie stress (36%), indifférence (26%) et même dégoût (13%) ; elle n’est attirante que pour 23%.
Pourquoi certains ont peur ? Parce qu’ils sentent que le Monde des Z peut se télescoper avec le modèle de nos entreprises actuelles.

Et si cet envahisseur nous apportait du sang neuf ?
Certains ont vu le verre à moitié vide, je vois au contraire un verre plein à ras bord de vitalité.
Lisez l’étude sur les Z : « les Z vont plus loin que les Y : ils sont plus impatients, plus connectés, plus créatifs, plus décomplexés. C’est une génération ambitieuse qui hérite d’un monde à réinventer. Comment ? Plus pragmatiques que théoriques, ils aiment faire par eux-mêmes, tester, apprendre de leurs erreurs. Endurance et débrouillardise sont pour eux les gages de la réussite ».
Ce n’est pas l’Entreprise qui ne les fascine pas, ce sont NOS entreprises. Pour preuve, 53% des Z préfèreraient être leur propre patron et 47% aimeraient créer leur propre entreprise. Génial.
Génial, beaucoup d’entre eux créeront des entreprises,
Génial, plus encore rejoindront nos entreprises existantes.

Donnons envie aux Z d’envahir totalement NOS entreprises
Ce que nous devons faire pour les Z, ce n’est pas seulement de les employer, ce n’est surtout pas de les transformer en X, c’est qu’ils aient l’envie et les moyens d’être des vrais Z, des Z comme Zorro.
Ces Z doivent nous envahir, c’est à dire occuper toute la place utile et utiliser toutes leurs qualités intrinsèques.
Mais il faut nous en donner les moyens, et il y a du chemin à parcourir. Ce sont les managers et en particulier les managers de proximité qui pousseront ces Z à être des Z. Nous avons du pain sur la planche. Écoutons par exemple le sociologue François Dupuy qui explique dans "La faillite de la pensée managériale" que chez les dirigeants, la pensée financière a tué toutes les autres formes de pensée. Il fustige une forme de paresse intellectuelle terrifiante pour assurer l’engagement et la motivation des Hommes. Il ajoute que les dirigeants devraient réfléchir sur les comportements dont ils ont besoin, ceux de leurs managers et en particulier de leurs managers de proximité, ceux de leurs salariés et en particulier des Y et des Z.
Des solutions pour solidifier vos modèles managériaux sont décrites dans notre post sur la génération Y. Elles peuvent nous aider à accueillir l’envahisseur Z.
Les Zorros vont arriver, bienvenue à eux.

Francois Varin

0 commentaires :

Publier un commentaire