Tous des bébés Schlum - voilà pourquoi la fusion Technip FMC va être une des rares fusions réussies

0 commentaires
Notre conviction sur les fusions est claire. Presque toutes échouent parce que leurs promoteurs ne prennent pas en compte le fait que les Mondes des deux fusionnés sont radicalement différents et qu’ils ne font rien pour prendre en compte cet écart.
L’exemple Holcim-Lafarge est emblématique de cette erreur : les deux fois 20 milliards de capitalisation avant la fusion sont devenus 20 milliards dans la foulée de celle-ci (lire ici).

Technip et FMC qui viennent d’annoncer leur rapprochement n’auront pas ce problème.
Thierry Pilenko et Doug Pferdehirt, les deux CEO ne semblaient pas feindre leur bonne entente jeudi devant la presse. « Ce sont deux bébés “Schlumberger” ! ». Autrement dit, ces deux sociétés viennent du même Monde – ce qui va bien au-delà de l’origine identique de leurs dirigeants.
Le bénéfice de cette unicité de Monde est d’ailleurs renforcé par le fait que Schlumberger et ses sociétés filles ont la réputation de faire vivre un Monde très clair : grandeurs, systèmes de reconnaissances, modes de fonctionnement et de prises de décision.
Ce nouvel ensemble qui pèse 20MM€ de CA n’aura donc pas de problème de Monde à gérer. Toute son énergie pourra être concentrée sur la recherche de solutions pour pallier la chute des cours du brut.
 
… Mais attention. A 30 ou 40 dollars le baril, contre plus de 100 dollars en 2014, la donne a radicalement changé. Le Monde de ces deux entreprises était cohérent avec celui de leurs clients quand ils étaient prêts à dépenser sans compter pour explorer et exploiter des gisements toujours plus difficiles d'accès. Ce n’est plus le cas.

… changement de Monde probable.

Bruno Jourdan

0 commentaires :

Publier un commentaire