Une machine qui répond humainement ou un humain qui répond machinalement ?

0 commentaires



Voici l'apostrophe d'un Assureur Militant dans l'une de ses publicités récentes.

1 ou 2 ? A cette question notre réponse est "forcément" 1, mais le biais est très fort.

Que vivons-nous le plus souvent ?

Un conseiller qui répond machinalement.



En témoigne ma dernière expérience avec le centre d'appel d'un loueur de voiture US :
- ... mon sujet
- Je ne peux rien pour vous. Vous devez contacter directement l'agence.
- Pouvez-vous me mettre en relation ?
- Non.
- Pouvez-vous m'envoyer le numéro de téléphone par SMS ?
- Non.
- ... Je fais comment ?
- Je vous le dicte, vous avez un stylo ?
- Euh non pas sous la main, ... Ce n'est pas très digital tout ça, non ?
- Je n'y peux rien.

Voici un conseiller qui répond  "machinalement" car il ne sait pas, il n'a pas le pouvoir de traiter votre demande, il se tient à un processus standard comme une machine. 
Il perd tout ce qui fait à nos yeux qu'une réponse est "humaine" : nous sommes compris et notre problème est résolu.

Donc si nous avons affaire à une machine intelligente qui répond 24x7, vite, avec précision et de manière personnalisée, nous serons bien plus contents que face à un conseiller humain qui ne répond qu'aux heures d'ouverture voulues par son entreprise, avec les limites organisationnelles exposées plus haut.

L'étude Microsoft réalisée par l'IFOP en novembre 2018 ne dit pas autre chose :

63% des Français font confiance à l'Intelligence Artificielle

5% la jugent menaçante

Nous sommes des pragmatiques, centrés sur notre satisfaction rapide. C'est ce que nous apporte l'IA.

Depuis 3 ans, P-Val développe un conseil opérationnel en IA pour associer Humain et Intelligence Artificielle, au service de votre Performance.

C'est tout le sens de notre équation magique. Découvrez-la !

Laurent Dugas

0 commentaires :

Publier un commentaire