À-propos de la locomotive atomique …

0 commentaires
Ma double passion pour EDF et la SNCF m’a poussé à lire un article presque récent de la Vie du Rail qui a pour titre « à-propos de la locomotive atomique ». Il est daté du 6 mars 1955.


J’y ai découvert que la SNCF avait suivi avec attention des recherches américaines visant à concevoir des locomotives fonctionnant avec un moteur nucléaire. Pour mémoire, cette piste a été abandonnée par la SNCF essentiellement pour des questions de poids de la locomotive (pour les spécialistes, il aurait fallu 12 essieux).
Plus intéressante est la vision qu’avait Louis Armand, un PDG formidable, du développement de l’énergie nucléaire comme moyen de produire de l’électricité : «l’énergie atomique, selon toute vraisemblance, permettra dans un proche avenir, grâce à la construction de grandes centrales, de diminuer le prix du kWh, et c’est sous cette forme que le chemin de fer tirera d’elle un grand profit ».

Traduction Monde : Louis Armand avait deux choix pour profiter de cette innovation :
Le premier choix possible était d’entraîner la SNCF dans un changement de Monde technique : le nucléaire ferroviaire aurait changé radicalement les fondements industriels de son entreprise – infrastructures, compétences, gestion du risque.
Le deuxième choix possible était de trouver une façon d’utiliser l’innovation de l’énergie nucléaire sans changer le Monde de la SNCF. C’est donc ce choix qu’a fait Louis Armand en accélérant encore plus l’électrification du réseau. C'était une évolution technique et pas un changement de Monde, beaucoup plus simple à mettre en oeuvre.

Bruno Jourdan

PS : je tiens l’article en question de la Vie du Rail à la disposition des lecteurs passionnés

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire