Shimon Peres : Changer LE Monde ou changer DE Monde ? V2

0 commentaires
Bonjour

 
La mission de P-VAL est de vous aider à "changer votre Monde pour réussir votre stratégie". Elle permet de vous synchroniser mieux, plus vite, avec le Monde de votre environnement.
 
Nous avons toujours été perplexe devant l'usage très commun du terme  "changer LE Monde", souvent accompagné de "il faut", grand ami de "Yaka" et "Fokon"
 
Le dernier exemple en date est la video de Shimon Peres pour changer le Monde dans sa page facebook.(cliquez sur le lien)
  • Vue ?
  • Fort louablement il nous dit qu'il faut changer le monde pour créer la paix. Parfait
  • Mais il ne dit pas trop comment faire : "Speak up !" .... certes mais n'est-ce pas un peu léger ?
 
Que pourrait ajouter le lecteur assidu du livre "changer DE Monde" ou de ce blog ?
 
Il dirait que notre Monde à nous est différent du monde des autres : la paix ne sera donc pas la ressemblance, l'identité : L'autre ne viendra pas dans notre Monde, nous non plus d'ailleurs nous n'irons pas dans le sien, qu'il soit Israélien, Palestinien, ou autre
 
En revanche ce que nous pouvons faire pour Aller vers Un Monde plus propice à la Paix c'est :
  • Accepter notre propre Monde : souvent nous le nions, que ce soit par dérive "politiquement correcte" ou par "poujadisme". Par exemple pour prendre la campagne politique actuelle l'immigration est-elle un sujet important de notre Monde : si oui, si non, pourquoi_ : comment justifions-nous notre positon, notre Monde ?
  • Ensuite et seulement ensuite, nous pouvons écouter le Monde de l'autre : quel est-il ? en quoi est-il différent du notre /semblable ? Comment l'autre justifie son action ?
  • Enfin c'est constater nos différences, sans chercher à les nier ou à les combler. Ce que nous disons dans l'approche Monde c'est qu'il faut trouver des passerelles qui permettent de synchroniser les Mondes au lieu de faire la guerre Les premières passerelles sont à faire sur les points les plus proches entre les Mondes et oublier les points les points les plus éloignés

L'homme de paix, se connaît, écoute l'autre, cherche à créer un lien sur ce qui pose le moins de problème
  • En lisant les journaux j'ai souvent l'impression que nous faisons exactement l'inverse : nous ne nous sommes pas honnêtes dans notre connaissance de nous même, nous jugeons l'autre avant de l'écouter, nous nous focalisons sur les points de désaccord maximaux !
C'est peu, mais c'est très concret comme le montre le livre Monde page 20 avec l'expérience d'une paix construite entre Indiens d'Amérique du Nord et colons Français

 
So, dear Shimon, call us, we want to help you changing the world

 
Laurent Dugas
PS : j'ai revu ce message car mon cher associé, Bruno, m'a alerté sur la marge de progrès que j'avais ! Alors si vous avez des idées pour aller plus loin , aidez moi !

0 commentaires :

Publier un commentaire