Élections législatives, les perdants ne sont tout simplement pas des leaders

0 commentaires

Nous avons tous noté les défaites de Ségolène Royal et de Claude Guéant.
Chacun dans son genre tentait d’incarner un leadership qui prenne le pas sur la règle électorale habituelle de la prime au sortant du même parti.

Ils n’ont pas été suivis par les électeurs … ils ne sont donc tout simplement pas des leaders.

Mon affirmation est tautologique mais j’en rappelle quand même les fondements :


1/Il n’y a pas de leaders sans suiveurs
2/Un leader est quelqu'un qui créé un Monde auquel les autres ont envie d’appartenir

Ces perdants n'ont pas su créer ce Monde attirant. 
Le ratage est d’autant plus spectaculaire que c'est leur propre camp qui a refusé ce Monde proposé.Quand le je-veux-être-un-leader ne comprend même pas son électorat, il faut changer de je-veux-être-un-leader.

Ce qui vaut pour les politiques vaut aussi pour les managers, les entraineurs de football, les journalistes du 20h, les ...

Bruno Jourdan

deux posts intéressants à relire sur le leadership :
Leader-créateur ? Leader-passeur ? Pontifex Maximus ?



0 commentaires :

Publier un commentaire