StoryTelling c’est bien, StoryDoing c’est mieux. La preuve par le taxi.

0 commentaires

Aéroport d’Orly hier soir. Station de taxi. Le chauffeur sort de sa voiture – costume impeccable, cravate, il m’ouvre la porte. Je m’assois, il s’assoit.
Uber ? Non, taxi normal.
Les taxis seraient-ils devenus aussi bons qu’Uber ?

Lisez la suite.


Le chauffeur démarre et commence à râler « p***, ce que c’est mal organisé les taxis à Orly ».
Puis il m’interroge « où allez-vous ? ».
Gare de Lyon.
« Et m***, j’espère que les voies sur berge auront rouvert ».

Storytelling : je dis que le client est au cœur de mes comportements.
Storydoing : je le fais vraiment et mes clients peuvent en témoigner.

La différence entre les deux ?
Un changement de Monde, qui reste à faire.                                                    

Bruno Jourdan

NB : les histoires de taxis et d’Uber sont comme les histoires de Steve Jobs et d’Apple. Aussi emblématiques et transposables.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire