Définir votre Monde Agile, cela veut dire quoi ? FUJITSU a sa réponse

0 commentaires
Le FUJITSU World tour 2016 a abordé ce sujet au travers d'une table ronde animée par son DRH Guillaume Viaules.

Voici les bonnes pratiques qu'il a partagé avec l'auditoire :

D'abord un sentiment d'urgence : le syndrome Kodak est très concret pour ce groupe assez traditionnel qui a vu lui passer devant des concurrents comme AWS (Amazon Cloud) qui n'étaient pas dans on rétroviseur il y a 5 ans ! Changer de Monde n'est pas un luxe, c'est une nécessité

Ensuite un questionnement pris à bras le corps par l'équipe de direction France. Devenir plus agile, au moins autant que ces nouveaux concurrent,  cela veut dire quoi pour nous ? Comment faire ?

Enfin quelques pistes concrètes, qui sont autant de Passerelles pour atteindre ce Monde Agile
  • Pour casser les distances hiérarchiques il ne suffit pas de dire "mon bureau est ouvert". il faut donner des signes concrets ... qui sortent le management de sa zone de confort
    • suppression des places de parking réservées Direction
    • fin des bureaux cloisonnés : tous en open-space !
    • fin de la machine à café Direction : il se passe tellement de chose importante autour de celles des collaborateurs
  • Pour raccourcir les distances managériales quoi de mieux que d'instaurer une évaluation réciproque Manager - Managé ? Là aussi ce sont des habitudes et des représentations lourdes à transformer
  • Pour engager les collaborateurs et partager l'information, que fait l'organisation classique ? Elle cascade ! ... de telle sorte que seul un filet d'eau discontinu arrive en bas. Ce sera donc la mise en place d'une communication directe, mensuelle du DG vers toutes les équipes. A 500 personnes c'est encore facile et convivial, mais le principe doit rester le même au sein d'une organisation plus grosse et plus éclatée
  • Pour motiver les collaborateurs ? Tout simplement inverser la logique. Le management motive de fait assez peu le collaborateur. il doit surtout arrêter de le démotiver et mettre en place un environnement qui permet à chacun de se motiver selon ses leviers endogènes. Par exemple si un collaborateur dans le nouveau Monde ne veut pas prendre de responsabilité :  bien, pourquoi le forcer? Sa contribution d'équipier suiveur a peut être beaucoup de valeur ?
Ces passerelles n'ont de sens que dans la mesure ou elles sont des "ponts" entre votre Monde actuel et votre Monde Agile voulu. Il ne s'agit pas recettes qui marchent partout. 

La première agilité est de se remettre en question, de réfléchir collectivement et de faire un travail de réflexivité sur vous même : Agile ? Je dois changer quoi dans mes propres modes de pensée et d'actions ?

Laurent Dugas

0 commentaires :

Publier un commentaire