Comité de Bâle : comment devenir une Better Bank ?

0 commentaires
Le Comité de Bâle a publié un rapport passionnant pour analyser l'impact des Fintechs sur le modèle bancaire en termes de performance, de réglementation et de contrôle. Il propose ainsi 5 scénari de compétition ou coopération entre Banques historiques et Fintechs

Il est intéressant de réfléchir en termes de MONDES sur ces scénari. C'est ce que nous allons faire dans une série d'article. Voici le premier.

Concentrons-nous ici sur le Scénario 1 : "BETTER BANK"
Les banques historiques "gagnent" en phagocytant les Fintechs.

Ce scénario ne semble pas le favori du Comité qui note la lenteur des Banques à se réinventer. En effet tant que les Banques cherchent à se transformer sans changer leur Monde interne, elles ne réussiront pas. Elles seront toujours plus lentes, plus chères, plus éloignées des clients que leurs compétiteurs "digital native" dont le succès ne réside pas tant dans la technologie que dans leur capacité à innover rapidement, à l'écoute des clients !

Et pourtant si les Banques changent enfin leur Monde, elles ont des atouts importants avec la maîtrise des métiers bancaires ( regardez Orange Bank ...), leurs parts de marchés, leur influence et leur intimité client. 
  • Nous avons accompagné le plan de transformation d'un important réseau bancaire pendant plus d'un an : ce plan ambitieux rassemblait plus de 100 projets, dont une bonne part plus du rattrapage de la concurrence que sur une réelle percée  capable de vieillir les Fintechs.  Plus révélateur pas un seul projet n'adressait le Monde de Performance et le QE des différentes équipes du réseau retail.
Pour réussir leur transformation et être les Banques gagnantes demain, notre équation de la performance - Performance = Monde x ( QE + CX + IA) - se révèle très utile.

Monde, pour aller à l'essentiel 
  • L'argent a toujours été et restera un sujet majeur de préoccupation de chacun : une Banque qui ajusterait son Monde pour aider chacun à mieux gérer son argent aura toutes les cartes en main pour gagner. 
  • Elles le font déjà me direz-vous ? Et bien non ! Prenons un exemple : alors que 25% des Français sont à découvert chaque mois, que fait la banque ? Elle facture des agios de découvert. 
  • Que serait le nouveau Monde "vous aider à mieux gérer votre argent" ? Ce nouveau Monde pourrait mettre en place des outils digitaux d'aide à l'épargne, sur un modèle qui se place dans le Monde de son client comme la routine :   " Quand mon club de foot préféré gagne, alors ma Banque met automatiquement 12 € de coté pour moi". Le livre bestseller de Tony Robbins "money : master the game" ne parle que de cela
Voilà pour le Monde, abordons les leviers :

QE est absolument clé.
  • Comme dans tous métiers de retail le contenu émotionnel de la relation est très important pour conquérir et fidéliser. 
  • Ce contenu QE est d'abord incarné par les personnes des réseaux bancaires : ce potentiel est sous exploité ! 
  • Il est aussi incarné par des interfaces digitales qui peuvent très largement progresser pour incarner des valeurs, une marque, un style et pas seulement une fonctionnalité que le concurrent aura de toute façon dans 6 mois au plus tard.
CX est un sujet abordé avec des moyens importants. 
  • Cet axe est plutôt bien traité, avec un bémol cependant : ce n'est pas parce que le parcours digital "front client" est OK que la jonction avec le Back-Office "legacy" ne doit pas être revue en profondeur ! La notion de CX est cruciale pour le client externe. Elle n'est pas moins importante pour les collaborateurs en interne.

IA est le levier de transformation par excellence
  • Et pourtant je suis surpris de la frilosité des banques pour mettre en place rapidement des solutions éprouvées qui vont baisser  leurs coûts, et augmenter le PNB
  • Je vois des clients qui hurlent qu'ils doivent baisser leurs coûts absolument et qui freinent des quatre fers quand je leur propose un projet maîtrisé, qui marche opérationnellement dans une entreprise du même secteur et dont le ROI est inférieur à un an !
  • Prenons un exemple : je vous propose une application IA qui va booster la performance de vos vendeurs PRO d'environ 10% de PNB annuel, segment de marché qui est coeur de la bataille actuelle, et il vous faudrait 6 mois pour commencer à réfléchir au sujet ? La douleur n'est donc pas si forte ?

En conclusion pour les Banques retenez que votre Performance est devant vous, entre vos mains, si vous saisissez l'équation  : Monde x ( QE + CX + IA) maintenant

Laurent Dugas

0 commentaires :

Publier un commentaire