Coupe du Monde : que nous révèle la victoire des Bleus sur notre Monde collectif ?

0 commentaires

Résultat de recherche d'images pour "victoire des bleus"
Pour répondre à cette question nous devons comprendre quel est le Monde de cette équipe de France, au regard de nos 6 Mondes de références :

Inspiration ? Non, pas de nouvelle vision du football, pas de discours ou de théorie révolutionnaire. A la rigueur quelques éclairs de Mbappé et Griezman

Domestique ? Oui, au sens d'un collectif qui "a bien vécu " entre lui, sous la houlette ferme d'un manager hiérarchique convaincant, Didier. Tout l'inverse de la catastrophe domestique en Afrique du Sud. Cet effort de toute l'équipe se traduit par la mise de côté des ego. Ce qu'une star comme Pogba, qui peut sembler narcissique avec ses effets capillaires, a parfaitement incarnée

Opinion ? Oui au sens individuel. Chaque joueur est maintenant une marque qui communique sur Instagram et Twitter. Chaque joueur est média entraîné et sait répondre à toute question sans se livrer au pire,  en faisant rire au mieux. Mais collectivement l'équipe n'a pas cherché à gagner la bataille de l'opinion. Elle l’a géré en Monde marchand : « si on gagne tous seront avec nous, si on perd tous seront contre nous, donc il faut gagner »

Civique ? Oui, une part importante de la motivation vient sans doute de l'idée de représenter son pays. Le débat sur le fait de chanter la Marseillaise ou pas a disparu. L'importance de bien représenter son pays par  un comportement qui dépasse le seul match est réelle. 

Industriel ? Pas vraiment. Pas de processus, pas de stratégie complexe volontariste. Plutôt un pragmatisme à tout crin, « on s'adapte » Même si la préparation rigoureuse, la discipline, le respect des consignes renvoient à ce domaine

Marchand ? Oui et c'est la dimension principale. "L'important est de gagner", même  si le jeu proposé est décevant dans sa qualité créative. C'est l'opposé de la phrase de Coubertin "l'important est de participer". 

Cette volonté de gagner et de mettre son ego de côté pour y parvenir, de se sacrifier (qui oserait encore employer un mot comme cela au travail ?) est l'enseignement majeur de cette compétition pour nous.

Par rebond la France devient un pays de gagneurs, pas seulement celui de la douceur de vivre, des grèves, des impôts ! Certes la transposition à un pays a ses limites évidentes : on ne sélectionne pas ses habitants J

Pourtant cette victoire des Bleus nous rappelle que la France est (historiquement) un pays combatif, un pays qui aime gagner et qui est prêt à beaucoup de sacrifices pour cela, pour autant qu’elle ait un projet fédérateur en vue

Laurent Dugas



0 commentaires :

Enregistrer un commentaire