Financiers et Opérationnels : en scène ! Acte I

0 commentaires
Le Financier
Voilà des mois que mes équipes font circuler
Toutes les informations mais tu es dépassé.
Tu aurais dû te rendre compte des dérives
Et mettre en place un vrai plan d’actions correctives.

L’opérationnel
Je ne vois pas vos tableaux et indicateurs
Que je reçois tous les lundis à la même heure
Comme des outils utiles d’aide à la décision.
Mes équipes cherchent encore vos recommandations !
Ton niveau d’analyse qui s’arrête au budget
Me laisse penser que tu me prends pour un laquais
Au service de l’atteinte de tes seuls objectifs.
De cet échange ne retiens que le positif :
Economise d’un coup 30 slides et feuilles Excel.

Le Financier
Nous travaillons énormément et mes équipes excellent
Pour fournir toutes les données à la virgule près.
Par pitié, ne te fais pas plus bête que tu n’es,
La DG pourrait croire que tu le fais exprès.

L’opérationnel
Hier encore je lui rappelais ce qu’elle savait :
Je pilote avec mes indicateurs business
Et mes propres analyses d’une autre richesse...
Nous avons toujours bien vécu chacun dans notre coin,
Pourquoi nous tourmenter ? Va, je ne te hais point.

 
La pièce de théâtre se déroule de la même façon dans beaucoup d’organisations. Vous l’avez certainement déjà vue. La fin ne connaît que quelques variantes, autour d’une guerre déclarée ou d’une ignorance mutuelle qui conduit à la frustration des équipes financières.

Aucun de ces scénarios ne permet de maximiser la performance. Affrontement des deux Mondes ou consensus mou, quelle que soit la beauté des tirades, les personnages ne se comprennent toujours pas.

Pourtant, un scénario permettrait de maximiser la performance, et le financier est légitime pour l’écrire.

Quelles seraient vos idées ? Je vous donnerai les miennes dans quelques jours !


François Varin


0 commentaires :

Publier un commentaire