La politique, c’est 10 % d’idées et 90 % de mise en œuvre … quel candidat nous parle de ces 90% ?

0 commentaires
Encore un post sur la politique.
Pourquoi autant d’attirance ? Parce que le Monde politique est un bon étalon pour comprendre pourquoi et comment les transformations réussissent ou échouent.

Vous avez déjà retenu de nos posts politiques récents (Laurent Grandguillaume annonce qu’il ne se représentera pas et Primaires, nous allons élire un Président, pas un Leader) que la réussite de la transformation de notre pays tient autant à la formulation par le Président élu d’un Monde voulu, qu’à sa capacité à mettre en œuvre les passerelles pour emmener 66 millions de français dans ce nouveau Monde.
En observant les programmes de tous les candidats aux primaires, je constate malheureusement qu’aucun d’entre eux n’a identifié la moindre passerelle. Tous ces candidats croient encore (ou veulent nous faire croire) que leur légitimité d’avoir été élu à un peu plus de 50% (ou à 75%) suffira à faire passer leurs réformes.
En l’absence de passerelles, que va-t-il se passer ? La France sera dans la rue … et le gouvernement reculera.

Autrement dit, je reproche à nos politiques, quelque soir leur bord, de n’avoir aucune stratégie de passerelles pour faire réussir les transformations qu’ils pensent nécessaires.
Xavier Bertrand vient de dire « la politique, c’est 10 % d’idées et 90 % de mise en œuvre ». En regardant les primaires, j’ai l’impression qu’aucun candidat ne s’occupe de ces 90%.

Bruno Jourdan

P.S. Pour les plus avertis de nos lecteurs sur les Mondes, je pense que nos hommes politiques doivent changer eux-mêmes de Monde. Celui de leurs électeurs/administrés a changé en profondeur, ils ne peuvent plus faire de politique comme on en faisait au temps des présidents providentiels. 
Le moment est proche de l'uberisation des hommes politiques.

0 commentaires :

Publier un commentaire